Soigner le cancer 18/20 – « Si, un jour, je sentais qu’on ne me demande plus que de remplir ma fonction d’agent … je partirais ».

Karine, agent de service hospitalier

[…] Parfois, le patient vous regarde. Il se met à parler d’une photo que la famille a apportée, et se met à pleurer. Vous vous dites alors: « Il faut que je prenne plus de temps ». Ou bien, s’il y a un examen de prévu: « Vous savez que vous devez être à jeun pour cet examen ? ». Quand il vous répond, vous sentez qu’il y a une fébrilité dans la voix. Mon balai à la main, j’enchaîne: « Comment vous vous sentez par rapport à ça ? » Et la dame me dit : « J’ai peur, j’ai beaucoup d’appréhension ». Je ne suis ni médecin, ni psychologue, je dois passer la serpillère mais je vais essayer de la rassurer […]

Dans ces circonstances, chacun vit les choses comme il peut avec ce qu’il est tout au fond de lui-même. […] Il me suffit alors de faire comprendre que je suis là, disponible, prête à écouter. Et je vois la personne s’apaiser parce qu’elle s’est sentie entendue même si, finalement, elle reste silencieuse. Il ne lui en faut pas forcément plus. C’est une sorte d’échange qui pourrait paraître anodin au milieu des multiples tâches de mon travail de tous les jours. Je sais très bien que ça ne l’est pas. Le patient est libre de se confier ou de se taire. Je ne prétends résoudre aucun problème. Je suis là pour être attentive et montrer que les malades existent tels qu’ils sont, dans le moment présent. 

[…] Si, un jour, je sentais qu’on ne me demande plus que de remplir ma fonction d’agent, dans un système où je n’aurais plus de temps à accorder aux patients, je partirais. 

[…] Travailler au sein du service d’oncologie, ce n’est pas la Mort au quotidien, c’est avant tout La Vie tant qu’elle subsiste au fond de chaque malade du cancer. Et ce sont les témoignages et les attentions de ceux qui vous disent « MERCI », à vous précisément, parce que vous leur avez apporté, selon eux, ce tout petit supplément d’âme. Il y a ceux qui vous accueillent le matin en vous appelant « Mon soleil ! », ceux qui demandent : « Quand revenez-vous ? » et tous ceux que vous n’oublierez jamais.

Karine – Agent de Service Hospitalier

[…] Une agent de service trouve des raisons de faire un brin de ménage, une autre d’apporter un café. L’intensité de leur regard me touche autant que la discrétion de leur présence. On dirait qu’elles ont senti ce qui se joue de primordial. Qu’il faut être disponible. Ne pas nous laisser, mon fils et moi, seuls avec mon épouse qui sent la vie l’abandonner. 

Aujourd’hui, […] on organise le transfert. Je rassemble les affaires dans la valise et les transporte jusqu’à ma voiture. Quand je remonte, l’ambulancier est déjà passé. La chambre est vide. Mon épouse a été emmenée en compagnie de mon fils. Il reste quelques objets à rassembler, le sac bleu…. Je suis perdu. Je tourne en rond. À ce moment, une agent de service entre. Je lui explique qu’on est en train d’emmener mon épouse en soins palliatifs. L’émotion me gagne. Elle est touchée, s’approche, me dit qu’elle est là si je veux lui parler. […] J’ai bafouillé, j’ai repris mes esprits et j’ai pu m’en aller. Je regrette de ne pas l’avoir remerciée. 

Pierre, accompagnant

Retour vers soigner le cancer 17/20 : Camille, médecin en hospitalisation complète en oncologie Les personnels ne se rendent pas compte à quel point ils apportent de l’énergie aux patients

À suivre, soigner le cancer 19/20 : Marine, assistante sociale attachée à la clinique « Mon travail est de faire en sorte que les gens restent debout. »

Soigner le cancer, avant-propos par Pierre Madiot, présentation du livre à paraître aux Éditions de l’Atelier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.