Le texte « Travail : démocratiser, démarchandiser, dépolluer » a été publié dans 36 pays

Enfin un texte abordant la question de l’après crise sanitaire et qui place le travail concret, vivant, pas le travail abstrait, désincarné car déshumanisé au coeur des enjeux sociaux et environnementaux auxquels nous sommes confrontés.

Le texte « Travail : démocratiser, démarchandiser, dépolluer » a été publié dans 41 médias de 36 pays, en 25 langues. Initialisé par huit chercheuses en sciences sociales, il est maintenant signé par 4000 de leurs collègues.

La crise sanitaire que nous vivons a bousculé les représentations que nous nous faisons des métiers et de leur hiérarchie sociale et monétaire. Les premiers de corvée ont remplacé les premiers de cordée !

Nous souhaitons partager ce texte car il appelle à des actes qui s’inscrivent dans les conceptions et les valeurs qui animent La Compagnie. Les paroles que nous partageons avec vous, nos histoires et nos expériences montrent l’intelligence et l’humanité que tous les travailleurs mettent dans le travail. Et combien chacun est pertinent pour contribuer à décider des buts, des moyens et de l’organisation du travail.

Partant du travail réalisé par les soignants, les caissières, les livreurs, ce texte constate « que les humains ne peuvent être réduits à des « ressources » . Et que « cette pandémie nous montre que le travail lui même ne peut être réduit à une «marchandise. Elle démontre que le mécanisme du marché ne peut être laissé seul en charge des choix collectifs fondamentaux ».

« Les travailleurs démontrent chaque jour qu’ils ne sont pas une simple « partie prenante » de l’entreprise parmi d’autres. Ils sont LA partie constituante, pourtant toujours trop souvent exclue du droit de participer au gouvernement de l’entreprise, monopolisé par les apporteurs en capital ».

Il est donc urgent de réévaluer la place du travail face au capital et d’accorder de véritables droits aux apporteurs de travail parce que « Ceux qui investissent leur travail dans l’entreprise, leur santé, en bref leur vie, doivent aussi pouvoir collectivement valider ces décisions. »

Pour prendre connaissance du texte : https://democratizingwork.org/read/#francais
Pour le signer : https://democratizingwork.org/sign

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.